C’était le 18 décembre à Derval !!

Les jeunes à la rencontre du handisport

lien photos

Les collégiens ont été initiés au basket en fauteuil roulant par Jacqueline Serenne, ancienne basketteuse et première capitaine de France féminine. | OUEST-FRANCE
Ouest-France
Publié le 21/12/2018 à 03h21

Le temps d’une journée, les championnats régionaux handisports de sarbacane et de boccia se sont tenus dans la commune. L’occasion pour les collégiens de découvrir le sport adapté.
Mardi, la commune a accueilli la troisième étape des championnats régionaux handisports de boccia et sarbacane, organisée à la salle de sport par le comité handisport Loire-Atlantique. Cinquante participants, jeunes et adultes, d’établissements spécialisés et structures d’aide à la personne, sont venus de Mayenne, Loire-Atlantique, Maine-et-Loire et Ille-et-Vilaine accompagnés de professionnels. Les collégiens de Saint-Joseph ont été associés à cette grande journée sportive.
Deux compétitions pour le prix d’une
La compétition de sarbacane a réuni quinze participants. Ce sport nécessite adresse, précision, endurance et du souffle… Dans le handisport, il se pratique assis et consiste à envoyer des flèches dans une cible placée à 2,5 mètres de distance.
La boccia, discipline paralympique depuis 1992, s’apparente à la pétanque parfois surnommée pétanque d’intérieur. « Les rencontres sont mixtes et c’est l’un des rares sports qui n’a pas d’équivalent chez les valides. Il s’adapte à de multiples handicaps », précise Alain Zitter, vice-président du comité régional handisport.
Mardi, deux compétitions se sont déroulées en parallèle, avec d’un côté les épreuves en championnat, disputées par dix-neuf concurrents, et de l’autre des matchs joués par seize licenciés loisirs.
« Ces compétitions sont très importantes pour les personnes handicapées au même titre que pour les valides. L’objectif est de les faire participer, y compris ceux en situation de grand handicap, à une confrontation sportive ».
« C’est drôlement bien que ça existe »
Toute la journée, les collégiens ont gravité autour des sportifs. Ils ont aidé à l’organisation. « Ils sont très intéressés et posent beaucoup de questions », ajoute Alain Zitter.
Outre la découverte des deux disciplines, les jeunes ont été initiés à la pratique du basket en fauteuil roulant par Jacqueline Serenne, ancienne basketteuse et première capitaine de France féminine. L’an passé, elle s’est illustrée au tennis de table en terminant vice-championne de France.
L’entraînement a laissé des traces. « C’est fatigant, avouait Adélaïde, en s’extirpant de son fauteuil. La technique n’est pas la même et vu qu’on est valide on a envie d’utiliser ses jambes. Ce sont d’autres sensations mais en tout cas, c’est drôlement bien que ça existe. »

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *